Bilan jeux finis en 2015 (8) – 2e trimestre

Crysis

Genre: FPS dépaysant
sortie: 2007 /fini: 2015
Solo/multi
Durée de vie: 20h
prix (perso): 0.35€/h
rejouabilité: oui

J’ai aimé:
la nano-combinaison
les environnements
la difficulté croissante
la physique
la beauté malgré le poids des années
la variété des ennemis
le « scénario »

Je n’ai pas aimé:
certains bugs graphiques ou sonores
la prise en main de la nano-combi à l’arrache

Pitch:
Des archéologues ricains ou trouvé quelque chose d’extraordinaire sur une île en mer de Chine mais l’armée Coréenne bloque l’accès à l’île. C’est là que les US envoient leurs troupes d’élite pour évacuer ces ressortissants archéologues/scientifiques.
Vous êtes Nomad, un G.I.Joe dôté d’une nano-combinaison qui change les aptitudes physique du bonhomme.
Vous apprendrez par la suite que le danger ne vient pas forcément de là où on s’y attendait.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Dépaysant, Crysis est un petit bijou de technologie qui est aussi beau que fun.

Pourquoi je vous déconseille ce titre ?
si vous êtes hostiles au mondes extérieurs.

Monument valley

Genre: Casse tête
sortie: 2014 /fini: 2015
Solo
Durée de vie: 3h
prix (perso): 0.27€/h
rejouabilité: bof

J’ai aimé:
la surprise de bloquer sur un tableau apparent facile à décrypter
la simplicité graphique
le remue méninge sympatoche
la 3D isométrique bluffante

Je n’ai pas aimé:
le prix pour les extension

Pitch:
vous êtes une princesse qui doit résoudre les énigmes de chaque tableau pour trouver la sortie.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Pour tester votre logique

Pourquoi je vous déconseille ce titre ?
Parce qu’il faut l’acheter en promo uniquement

finis en 2015

sur le feu

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Bilan jeux finis en 2015 (6) « 1er trimestre »

Mars 2015

Brothers: a tale of two sons

Genre: aventure
sortie: 2013 /fini: 2015
Solo
Durée de vie: 3h
prix (perso): 0€/h (merci Geralt)
rejouabilité: oui
succès: 12/12

J’ai aimé:
la narration par le mime
le contrôle asymétrique des personnages au pad
la beauté des environnements
la courte durée du jeu est éclipsée par la richesse de l’aventure

Je n’ai pas aimé:
la facilité des « énigmes »
la facilité pour obtenir les succès

Pitch:
Orphelin de leur mère, deux frères ont pour mission de trouver un remède pour soigner leur père à l’autre bout du pays/monde.
Le plus grand a pour atout sa force et le plus petit a sa petite taille.
Les deux seront complémentaires pour surmonter les épreuves/obstacles.
Par exemple le petit frère s’accrochera au cou du grand pour traverser des traversées d’eau dont il a la phobie.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Ce jeu est une petite mais belle parenthèse qui nous surprend parfois en mettant nos réflexes d’entraide à l’épreuve.
Si vous avez besoin de vous évader

Pourquoi je vous déconseille ce titre ?
si vous aimez les challenges dans un jeu

Hell Yeah: la fureur de lapin mort

Genre: action/plateforme
sortie: 2012 /fini: 2015
Solo
Durée de vie:  12h
prix (perso): 0.60€/h
rejouabilité: oui
succès: 10/12

J’ai aimé:
l’ambiance bon enfant et l’humour
l’esprit gore PEGI3+
les monstres débiles
les mini-jeux pour venir à bout de ces monstres
la micro-réflexion qu’il faut pour finir un tableau
les musiques atypiques pour ce genre de jeu

Je n’ai pas aimé:
la facilité du jeu en général

Pitch:
Ash, le prince lapin de l’enfer est pris en photo par un paparazzi pendant qu’il s’amusait avec son canard en plastique en prenant son bain.
Fou de rage il se rend compte que le cliché a été dispatché au 4 coins de l’enfer.
Le but du jeu est donc d’éliminer ceux qui pourraient se moquer de lui en leur faisant mordre la poussière.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Le but d’un jeu n’est-il pas de divertir et de s’évader dans un monde parallèle.
mission accomplie donc.

Pourquoi je vous déconseille ce titre ?
Parce que vous n’avez peut pas d’humour mais j’en doute…

Grim Fandango (remastered)

Genre: Point & click
sortie: 1998 & 2015 /fini: 2015
Solo
Durée de vie: 10/12 h
prix (perso): 1€/h
rejouabilité: oui
succès: 29/47

J’ai aimé:
-le plaisir de jouer est intact depuis 1998
-les dialogues sont bien doublés
-les personnages attachants
-certaines énigmes capillotractées mais logiques

Je n’ai pas aimé:
-les décors et les animations inchangées depuis 1998
-certaines énigmes capillotractées mais logiques

Pitch:
Nous sommes au pays des morts coté mexicain. Manuel Calavera est un agent de voyage qui doit fournir au nouveaux arrivants le moyen d’atteindre le paradis.
Plus la vie du défunt a été pure, plus court sera le voyage (avec le train 9 express).
Plus le défunt a été malhonnête, plus long sera le voyage, 4 ans.
Le problème de Manny, c’est que sa hierarchie ne lui donne que des « clients » ayant eût une vie malsaine alors que son collègue n’a que les bons clients.
Un jour Manny décide d’intercepter un bon client (Mercedes Colomar) qui mystérieusement n’aura pas son billet pour le 9 express. Il mènera donc son enquête pendant 4 ans pour retrouver Meché.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Le jeu propose ici de traiter la mort avec un autre point de vue.
Bourré d’humour noir, de références et de personnages attachants, Grim Fandango est un petit bijou qui avais révolutionné le point’n click en 1998.
Y rejouer en 2015 a été une pure bouffée d’oxygène, anti-anxiogène !!

Pourquoi je vous déconseille ce titre ?
Si vous n’avez pas d’humour et pas assez de patience, passez votre chemin.

Février 2015

DLC Dead Island: Ryder White

Genre: FPS/RPG zombifiant
sortie: 2012/fini: 2015
Solo (1 perso: Ryder)
Durée de vie: 4/5 h
prix (perso): 0.60€/h
rejouabilité: nulle

J’ai aimé:
La vision alternative dans le jeu
Le charisme du personnage (inexistant dans l’aventure originale)

Je n’ai pas aimé:
On connait déjà la fin lorsqu’on a fini le jeu original
Les mêmes défauts que l’aventure originale

Pitch:
Le colonel Ryder White est envoyé sur l’île infectée pour faire un bilan/audit à sa hiérarchie  afin d’utiliser les gros moyen pour éradiquer la menace de la propagation du virus.
Le problème est que madame White travaille dans l’hôpital de ‘île et que Monsieur le colonel veut l’exfiltrer.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
L’aspect du gameplay avec ordres de la hiérarchie donne à l’ensemble une ligne directrice, contrairement à l’aventure originale où on se perdait dans les quêtes.

Pourquoi je vous déconseille ce titre ?
Même si on s’accroche à l’espoir de changer quelque chose dans le scénario original, la fin est plus que bâclée donc déçoit.
Dépenser 1 cent pour ce DLC n’est pas envisageable (pour moi ça ne compte pas, je l’ai eût avec le GOTY en promo sur Steam).
Peu d’inédit dans les décors, aucun dans le bestiaire, c’est bien la preuve que ce DLC devait faire partie du jeu original à la base.

 

Janvier 2015

Limbo

Genre: reflexion/plateforme
sortie: 2010 /fini: 2015
Solo
Durée de vie:  6h
prix (perso): 0.90€/h
rejouabilité: oui
succès: 5/13

J’ai aimé:
-la simplicité du gameplay
-le monde en niveaux de gris
-l’importance de la gravité
-la parenthèse zen et oppressante de l’expérience de jeu
-la difficulté présente, autant que la logique
-les morts gores
Je n’ai pas aimé:
-la durée de vie assez brève

Pitch:
un petit garçon se réveille dans une foret, pourquoi ? nul ne le sait. pas même lui !
il Progresse dans cette forêt remplie de pièges, de bestioles horribles, d’énigmes, de temporisation.
On évolue donc en contrôlant ce frêle petit bonhomme dont on ne distingue que les yeux jusqu’à un but qui arrive trop vite à mon goût.
Pour info, tout le jeu ne se déroule pas dans la forêt.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Si on veux rester zen devant son écran en évitant de dessouder son prochain, Limbo est le titre idéal mon se vider l’esprit dans une ambiance mystérieuse.

Pourquoi je vous déconseille ce titre ?
Parce que s’y attacher c’est comme admirer un papillon, contempler la beauté d’une femme, prendre de bonnes résolution en début d’année: ça ne dure qu’un temps mais les bons souvenirs sont indélibiles.

Half-Life 2 : episode 1

Genre: FPS
sortie: 2006 /fini: 2015
Solo
Durée de vie:  5h
prix (perso): 0.80€/h
rejouabilité: peut-être
succès: 2/13

J’ai aimé:

– graphisme toujours sympas
– l’ambiance
– l’ambiance sonore
– le pistolet anti-gravité et le pied de biche, toujours aussi cool quand on veut économiser ses munitions.
– la présence d’Alyx en continu

Je n’ai pas aimé:

– le mode MUTE de Gordon
– l’impression de déjà vu
– pas beaucoup d’évolution des ennemis
– chargement toujours aussi long malgré un phenom II (x4) 3.4Ghz.

Pitch:

suite de Half-life 2, episode 1 vous téléporte de l’explosion du téléporteur jusqu’à la citadelle. Le but est de vous en sortir et cette fois, en compagnie d’Alyx Vance.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Un bon divertissement pour replonger dans la mythologie Half-Life.

Pourquoi je vous déconseille ce titre ?
ça n’empèchera pas de ne jamais voir HL3

Publié dans Jeux | Laisser un commentaire

Half-Life 2: épisode 1 (50% effectués)

Qui ne connait pas Half-Life ?

son univers plein de bestioles aliens effrayantes, de failles inter-dimensionnelles, sa survie face au Cartel, ses personnages attachants et surtout le héro que l’on incarne, Gordon Freeman alias mon clone muet.

autant il y avait une claque graphique entre Half-Life 1 et Half-Life 2, autant Half-Life 2: épisode 1 ne révolutionne pas sa patte graphique.

G-Man entre 1998 et 2004

el mejor juego de la historia

Alyx en 2006

Je me suis donc remis à Half-Life 2: épisode 1, un jeu de 2006, en janvier 2015 et je dois dire qu’il est toujours aussi bleuffant.

Le visuel n’est pas trop daté, juste ce qu’il faut pour coller à l’ambiance oppressante du scénario.

Par contre les seules choses datée que j’ai noté sont:

– le radar inexistant

– les ennemis tués disparaissent au bout d’une seconde

– la difficulté est réelle dans certaines situations

Par contre c’est toujours en mode couloir et beaucoup moins ouvert que Half-Life 2.

Bon il faut bien dire que je ne suis qu’à la moitié de cet épisode (train pour les autres).

j’aime:

– graphisme toujours sympas

– l’ambiance

– l’ambiance sonore

– le pistolet anti-gravité et le pied de biche, toujours aussi cool quand on veut économiser ses munitions.

– la présence d’Alyx en continu

J’aime moins:

– le mode MUTE de Gordon

– l’impression de déjà vu

– pas beaucoup d’évolution des ennemis

– chargement toujours aussi long malgré un phenom II (x4) 3.4Ghz.

 

ça sent le réchauffé mais ça prolonge un peu l’histoire de HL2.

J’ai hâte de le finir pour passer à l’épisode 2.

Publié dans Jeux, vidéos | 2 commentaires

Bilan jeux finis en 2014

Avant de faire un un billet sur les achats compulsifs de jeux que l’on finira l’année des 30000 jours, je commence par inventorier les jeux que j’ai achevé avec plus ou moins de plaisir.

Dead Island (PC)

Genre: FPS/RPG zombifiant
sortie: 2011/fini: 2014
Solo/Coop (4 persos sans le DLC Ryder qui est uniquement solo)
Durée de vie: 40 h
prix (perso): 0.25€/h
rejouabilité: obligatoire

J’ai aimé:
les zombies au soleil entre deux cocktails
les multiples armes bricolées
l’aspect RPG qui nous implique dans le perso
la durée de vie qui dissuade autant qu’elle accroche
la variété graphique des niveaux
le finish him au coup de pied pour économiser les armes
les attaques spéciale (W) qui sont pratique en cas d’émeute

Je n’ai pas aimé:
les allers-retours
le clonage des PNJ
l’automatisation des combats (coup de pied, arme, eclatage de tête.
les bug en coop quand un perso non humain part en ballade

Pitch:
En vacances sur une île, on se réveille dans notre chambre d’hotel et on se rend compte que quelque chose a changé. Un virus s’est répandu dans la station balnéaire altérant la santé des individus.
On rencontre un gars qui nous demande un service, puis dix autres qui surchargerons la liste de quêtes pour augmenter notre XP.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Dead island est dépaysant, fun, addictif, défoulant mais très linéaire Le changement de décors atténu ce défaut.
De la station balnéaire, de la ville, en passant par la jungle et finir en zonzon, le jeu est sympas en solo ou en coop si on a du temps à y consacrer.

The Walking Dead: saison 1 (PC)

Genre: point & click prenant zombifiant
sortie: 2012/fini: 2014
Solo (Lee)
Durée de vie: 10 h cool
prix (perso): 0.80€/h
rejouabilité: peut-être

J’ai aimé:
Le cell-shading
Les personnages
L’apparence des conséquence des choix multiples
L’évidence des conséquence des choix multiples
L’aventure

Je n’ai pas aimé:
L’apparence des conséquence des choix multiples

Pitch:
On incarne Lee, un prisonnier transporté dans une voiture de police qui percute un corps, un animal ??
Lee se libère et se rend compte que le monde a changé, contaminé par je ne sais quoi…
Il fait la connaissance de Clementine, qui sera son centre d’attention pour la suite de l’histoire.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Car il est immersif et émouvant parfois.

Child of Light (PC)

Genre: RPG poétique, combat au tour par tour
sortie: 2014/fini: 2014
Solo (Aurora et ses potes)
Durée de vie: 10 h cool
prix (perso): 0€ merci Géralt
rejouabilité: oui en mode +

J’ai aimé:
La simplicité de l’aquarelle
Les occulis qui boostent et protègent
Un retour au source des combats
Tous les personnages aussi utiles qu’agréables
La bande son qui colle au contexte

Je n’ai pas aimé:
La narration
UPlay (pas pratique quand on veut jouer lors de la sortie de  WatchDogs)

Pitch:
Aurora est la fille d’un roi veuf, elle meurt en laissant son père et se réveille dans un monde parallèle.
Elle se rend compte que tout n’est pas perdu pour sauver le royaume d’où elle vient. Elle rencontrera des amis qui l’aideront dans sa quête.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Juste pour voir la petite Aurora devenir forte et grandir avec les épreuves en nous faisant rêver.

Borderlands (PC)

Genre: RPS (RPG+FPS) déjanté
sortie: 2009/fini: 2014
Solo/Coop (4 persos)
Durée de vie: 15h/infini (mon Roland niveau 36/ mon Mordecai niveau 20) fini avec Ryuka92
prix (perso): 0.67€/h
rejouabilité: oui
sortie 2009=>2014

J’ai aimé:
L’univers atypiquement débile
Les coup spéciaux des personnages (Tourelle pour Roland/Sanguine pour Mordecai)
Chaque arme est unique
L’aspect RPG
L’addiction même malgré la linéarité des missions
Le coop
La migration DVD=>Steam

Je n’ai pas aimé:
La linéarité des missions
allers retours
le coop dead en attendant que 2K trouve une solution via Steam pour palier l’arret de gamespy

Pitch:
Les chercheur de l’Arche sont prêts à tout pour arriver à leur fins.
Mais leur chemins est semé d’embûches qui les mèneront à faire des allers retours sur des maps gigantesques.
Le mieux est quand même d’y jouer avec des copains, ça passe mieux dans la douleur !!

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Borderlands est l’exemple du jeu que l’on peut finir plusieurs fois mais révèle une addiction en chacun de nous où une petite voix nous dit: « aller, lances une petite partie »

Afterfall:Insanity (PC)

Genre: Survival horror neo retro post-apocalyptique
sortie: 2011/fini: 2014
Solo (Albert)
Durée de vie: 12 h crescendo
prix (perso): 1€/h
rejouabilité: juste pour les succès

J’ai aimé:
La surprise d’apprécier le jeu au final
sortir de l’ambiance couloir à suivre
lumière « toxique » en extérieur
les effets des armes
l’ambiance

Je n’ai pas aimé:
la linéarité
point d’impact sans importance sur les ennemis
histoire trop longue a se lancer
manque de charisme d’Albert
VOSTF

Pitch:

Albert est un psychologue (plombier polonais de formation) dans un abri atomique (après la 3e guerre mondiale) et est subitement appelé pour une mission de terrain pour laquelle il n’est pas fait: enquêter sur un virus.
Bon, en fait je n’ai pas tout pigé mais je sais juste qu’une vérité qui apparaît par évidence n’est qu’illusion, donc méfiez vous des apparences.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?
Pour être franc je ne conseil pas ce jeu bourré de poncif du genre jusqu’à l’os mais passé le cap du dégoût, on commencer à apprécier les mécaniques du jeu qui n’est pas aussi mauvais au fond.
un DLC gratuit est disponible pour les masochistes qui auront le courage de tenter l’aventure. (Condemned n’est pas loin)

The room two (Android)

Genre: Point & clic 3D tactile
sortie: 2013/fini: 2014
Solo
Durée de vie: 5 h
prix (perso): 0.28€/h
rejouabilité: pour le fun

J’ai aimé:
L’aspect mécanique
L’approche tactile
La modélisation des objets
La réflexion demandée pour résoudre certaines énigmes

Je n’ai pas aimé:
Avoir recours au point d’interrogation (j’ai été faible parfois)
La durée de vie assez faible pour l’engouement suscité
uber-énergivore

Pitch:
L’aventure prend place dans une pièce on l’on se réveille mystérieusement sans savoir ce que l’on y fait.
on trouve une lettre qui évoque le but de la mission:
trouver le moyen de sortir de la pièce où l’on se trouve et trouver un joyau désiré de tous le monde.
On est comme nu devant les énigmes et en trifouillant l’écran, on se rend compte qu’une interactivité s’opère puis la logique guide nos pas, euh… , nos doigts jusqu’à la sortie de chaque pièce.

Pourquoi je vous conseille ce titre ?

Moi qui aime les vrais jeux (PC ! 🙂 ) j’ai apprécié cette expérience sur mon portable. Il y a deux raisons possible:
– ou je deviens mou du bulbe
– ou le jeu a des qualités fort sympathiques

 

 

PS: Est-ce que quelqu’un voudrait que je fasse des billets pour ces jeux plus en détail ?

Publié dans Jeux | Marqué avec , , , , , , | 26 commentaires

Cinéma-JV-vous, tout est lié !

Les soirées de semaines sont souvent moins trépidantes que celles en weekend.

Et que fait-on quand on ne veut pas sortir ? on matte la télé ou un bon DVD !

Justement France 3 à re-re-repassé le très bon Josey Wales – hors la loi récemment.

Il se regarde assez bien, on connait le film par cœur mais en regardant de plus près, j’y ais aperçut des morceaux de la communauté JVN.

Lorsque Josey feint de tirer non-stop sur une patte rouge, il y a une vue subjective qui m’a fait penser à Shoubishock et son Fistful of frags adoré. En effet Shoubishock a participé avec ferveur au développement du mod qui est maintenant disponible sur steam.

http://store.steampowered.com/app/265630/?l=french

Lorsque Josey et l’indien parcourent à cheval l’étendue desertique, j’ai pensé à Dyades et son Journey adoré. Dyades est un fou furieux au grand cœur, cœur qui bat plus fort quand il pense à Journey…

Et puis Josey (Clint Eastwood) est la grande classe incarnée, le gars que l’on admire, comme Onizuka !

Et vous, avez-vous des petits clins d’oeil des jvniens quand vous vivez irl ?

Publié dans Non classé | 7 commentaires

Sujet: Brésil sans foot/ thème: musical

Tout le monde va parler du Brésil dans cette période de coupe du monde mais sans vraiment savoir vraiment ce qui s’y passe lorsque les émissions ou JT coupent leurs caméras.

Ayant de la famille là-bas et ayant des amis brésiliens sur le vieux continent, je vais essayé de parler du pays de la samba autrement.

 

 

 

Pour partager les facettes de la musique brésilienne en dehors du cliché samba, je vais proposer un mode versus de plusieurs titres.

Next-gen: Paula Fernandes VS Victor & Leo

Paula Fernandes – Eu sem você (moi sans toi)
traduction: http://lyricstranslate.com/fr/eu-sem-voce-moi-sans-toi.html
thème:  dépendance amoureuse

Victor & Leo – O tempo não apaga (le temps n’efface pas)
thème:  amour même après la mort

 

————————————————————————————————————-

Old-gen: Leandro & Leonardo VS Zézé Di Camargo & Luciano VS Chitãozinho & Xororo

Leandro & Leonardo – Pense em mim (penses à moi)
traduction: http://lyricstranslate.com/fr/pense-em-mim-penses-moi.html
thème: penses à moi, plus à lui

 

Zézé Di Camargo & Luciano – No dia em qué sai de casa (le jour où je suis parti de la maison)
thème: un jour il faut prendre son envol

Chitãozinho & Xororo – Ela chora chora (elle pleure)
thème: Retrouvailles plus forte quand on se voit peu dans un couple

————————————————————————————————————-

Coup de coeur old school: Wando VS Nando Reis

Wando – Fogo & Paixão (feu & passion)
thème: amour fusionnel
Ce chanteur brésilien est le seul, par ses textes coquins, pour qui je me serais déplacé au Brésil. RIP

Nando Reis – Mantra
thème: le monde matériel n’est pas synonyme de bonheur

————————————————————————————————————-

Rap: Cidinho & Doca VS Gabriel O Pensador

Cidinho & Doca – Rap das armas

Gabriel O Pensador – Filha da P*ta
thème: tous des pourris

————————————————————————————————————-

Summer song: Michel Telo VS João-Lucas & Marcelo

Michel Telo – ai se eu te pego (ah si je t’attrape (te chope) !)
thème: pulsion au passage d’une jolie demoiselle

João-Lucas & Marcelo – tchu tchu tcha

————————————————————————————————————-

Aggressif: Tihuana VS Sepultura

Tihuana – Pula ! (saute)
thème: quotidien de la favela

Sepultura – Ratamahatta

pour la version avec sondage:

cyberculturev2.skynetblogs.be/archive/2014/06/30/sujet-bresil-sans-foot-theme-musical-8225969.html

Publié dans zen | 14 commentaires

Jour J – Continuum espace temps, pas touche !!

Aujourd’hui ‘est le jour le plus joyeux de l’année.

Le jour ou je suis content d’avancer dans le temps en regardant dans le rétroviseur tout ce que j’ai accompli jusqu’ici, et je ne regrette rien…

En naissant j’étais suspendu à un fil (cordon) qui pouvait m’indiquer que la vie n’allait pas me faire de cadeau.

J’ai grandi en faisant criser mes parents tout en étant attachant parfois.

Adolescent ma santé m’a fait un croche pied et ma privé de vivre sereinement cette vie dont la théorie parle.  Telle une légende urbaine je n’étais plus comme les autres.

Jeune adulte je critiquais les plus vieux en me disant qu’ils n’avaient rien fait pour nous donner un monde meilleur,  aujourd’hui je n’ai pas fait mieux.

vieille-dame-doigt-d-honneur

J’ai brûler la vie par les deux bouts, concerts, filles, alcool, jeux de rôle nocturne (Cthuluh), JV… Cinemagraphs - Beer.

Et arrivé à mon quart de siècle, un ange est tombé du ciel. Il m’a fait quitter les ténèbres et leur chaos pour un monde plus réaliste en le tenant la main avec bienveillance

Et depuis, quoi que j’ai pût faire jusqu’ici, je ne regrette rien et je ne voudrais rien changé dans mon passé pour gardé mon petit bonheur d’aujourd’hui. Le temps change une personne, l’amour, la famille et les amis c’est un peu la soudure de l’âme, du cœur et du corps.

Et vous, prendriez-vous le risque de changer votre passé pour modifier votre présent ?

Publié dans zen | 20 commentaires

JV End, j’y étais

Le 19 Avril, une date gravée à jamais dans le marbre de nos mémoires.

C’est le jour où pleins de membres de la communauté de JVN.COM s’est rassemblé pour participer à cette session d’adieu à notre cocon d’informations sur le JV.

Première étape, récupérer Dyades à la sortie du train Gare Montparnasse. Après une partie de cache cache, direction petit déjeuner à base de kawa + viennoiseries.

A’RHUM

Deuxième étape, rejoindre le reste de la bande des joyeux loufoques à la cave à rhum (http://arhum.fr/site/).

Mais l’organisation de Ryuka nous à fait déambuler dans le métropolitain de manière à passer trois fois devant des russes chantant à la gloire de la vodka (peut-être !!).

Arrivés à la cave (Dyades à l’air d’être un habitué des caves…), nous attendions les quatre autres lascars et nous avons tenté d’aider des citoyens hollandais à se servir du vélib’ … en vain ! quoique même des agents de la paix y ont été incapables.

Ah enfin ! l’arrivé des 4 mousquetaires et présentation émouvante des protagonistes qui ont participé aux blogs durant toutes ces années.

Geralt: fatigué de son voyage depuis la Wallonie mais toujours aussi simplement attachant.

Onizuka: Je l’imaginai classe et chaleureux, bilan: pas déçu !

Ryuka: Moins intimidé que la première fois, il a été plus vif dans les échanges.

et tonton Corey: un mix entre beau-gosse, cool attitude, bavard comme un commercial et vif comme l’éclair.

Hop on entre dans la cave tenue par un vendeur assez cool mais méfiant par l’arrivée d’une troupe aussi dense.

Après dégustations, et explications sur la provenance et le caractère de chaque rhum, Corey nous a démontré par A + B toutes ses connaissances sur la negrita… ah lala .

AKI

et hop, c’est parti pour le resto avec mes bouteilles sous le bras…

Onizuka nous a proposé un resto japonais, un vrai (http://www.cityvox.fr/restaurants_paris/aki_200059476/Profil-Lieu) qui devrait nous envouter.

le resto était blindé mais le serveur nous a dit « pour 6 ? c’est bon !! »

il n’y a donc pas de coïncidences, cette journée devait bien se passer… 😀

On n’a pas tout pigé mais que le repas fut succulent et notre amusement était à son paroxysme lorsque l’on voyait les clients attendre leur tour dans l’escalier… pas bien !

Après un bon moment passer à rigoler:

– Onizuka déjà assez bavard demandant avec courtoisie de goûter un met à la jeune fille en pull bleu.

– Corey nos apprenant l’origine du Tiramisu.

– Geralt une source d’humour à toute épreuve.

– Dyades le spécialiste du gingembre rouge et du maniement des baguette.

– Ryuka, fan de menu A ou E, tellement distrait qu’il a mis 20 min avant de nous dire que l’addition était enfin arrivée.

– et moi qui buvait en silence vos paroles censées.

mission accomplie !! le Aki nous est acquis grace à Oni qui zouka !!!

JVN.COM

troisième étape, rejoindre la team JVN et peut-être faire d’une pierre deux coups en rencontrant d’autres internautes.

Bingo, le peuple est venu il a vu et il a vaincu les crainte de ne pas voir un chat.

Du monde, encore du monde et du beau monde en plus.

Neves le géant nordique que je n’ai pût qu’apercevoir quasiment… 🙁

FMA le gars insolent sur le net parfois et si attachant en vrai.

Bokuwasugoï et sa bonne humeur, c’est vraiment du made in Belgium. Boku avait un problème à une main, il avait un mug KRMA greffé !

Yancha, le gars le plus surprenant, et en plus il est méga cool.

Snake43 passait faire un petit coucou avant de partir au stade de France.

Batoune qui comme FMA donne une image austère de la jeunesse alors qu’il a beaucoup de respect pour les vieux.

Ensis le gars top classe.

Il y avait Captain et Sweetdu93 qui restaient dans leur coin.

Il y avait des nanas qui n’osaient pas venir discuter avec toutes ces têtes de vainqueurs.

il y avait Cube.

Le premier que j’ai salué c’est Arnaud qui s’est présenter comme si je m’étais perdu dans l’impasse. On n’a pas beaucoup parlé mais on sentait bien son degré de cool attitude assez élevé.

Bruno de JVN, PCJeux, JV (mag), etc… ça a été un plaisir de parler directement à un mec qui avec sa tribu a osé sortir un mag de qualité et original, de parler de mon ressenti sur son travail, le top.

Et puis est arrivé l’heure de salué le grand gourou Rodolphe, monstre de Ruzzle, il est resté sobre dans ses commentaires jusqu’au bout.

Manu qui avait ramené ses gardes du corps (reconnaissables avec le TShirt Manu Militari) est IRL un gars assez speed, simple et humain dans le fond . Il m’a même fait une dédicace.

Bertrand, plus grand que sur le net, est speed offline et online. Sur le plateau il gérait son affaire d’unee main de maître.

Et j’ai aussi rencontré Olivier-Brice de PCJeux qui a tant écrit, que j’ai tant lu, et qui a pris le temps de recevoir nos remerciements de moi et Geralt.

Savon fou de Joystick et bien d’autres (que je noterai quand la mémoire reviendra.

Quelle joie d’avoir été des vôtres ce jour là, quelle émotion en dehors et sur le plateau, quelle communion sincère.

JVN.COM c’est fini mais l’histoire continue dans nos têtes et sur les blogs, sur FB…

Merci à vous de nous avoir tenu en haleine durant toutes ces années.

signé Bogman

PS: une pensée pour les absents et en particulier Vince, HDRN, Jacen et surtout Azultain qui a eût un contretemps.

Publié dans zen | 6 commentaires

Toute chose à une fin…

Notre site de JV préféré vas fermer ses portes et pourtant je ne veux pas abandonner la communauté qui s’est créée depuis 2009.
 C’est pourquoi en collaboration avec Geralt, nous allons poursuivre le chemin sur une autre route mais avec la même envie que dans le passé: partager simplement nos impressions de terriens sans  tambours ni trompettes.

Rdv pour ceux qui le veulent sur Cyber Culture V2 en version bêta.

 

Publié dans coup de gueule | 22 commentaires

Coupon STEAM

J’ai des coupons steam qui traînent dans mon inventaire mais qui pourraient intéresser quelqu’un, qui sait ?
 à moins que tout le monde "m’envoye" ses coupons+date d’expiration par MP sur FB. Comme ça, les intéressés prendrons contact entre eux directement via steam ou FB.

3 coupons (Bogman/Ryuka)
date d’expiration: 15/03/14

   2 coupons (Bogman)

date d’expiration: 11/07/2014

   1 coupon (Bogman/Geralt)
date d’expiration: 20/03/2014

date d’expiration: 28/03/14




-90% sur SERIOUS SAM HD: THE FIRST ENCOUNTER (Ryuka)
date d’expiration: 11/07/2014

Emoticone
Borderland (Ryuka)

Wall
Borderland (Ryuka)

Bonus: j’ai des copies en rab si ça intéresse quelqu’un… 😉

 

Publié dans Jeux | 6 commentaires